À propos

Dans la crise écologique que nous traversons, la dimension politique est à la fois un problème et une solution. Un problème : nos idées et nos institutions ne sont pas à la mesure des défis actuels. Une solution : ni la morale ni la technique ne nous sauveront seules, faute d'une transformation des façons d'agir en commun pour les affaires communes.
Ce livre entend contribuer au renouvellement de la politique écologique, en montrant que nous ne partons pas de rien. Et c'est tant mieux : nous disposons d'un patrimoine théorique et pratique qui, depuis l'Antiquité, n'a cessé de chercher les voies d'un " bien commun " et d'un " pouvoir de tous ". Le républicanisme et le socialisme démocratiques, en particulier, ont exploré les moyens d'articuler les exigences de liberté, d'égalité et de solidarité. Il est urgent de les actualiser, tant il est clair que la question écologique est aussi une question sociale et démocratique, et que les inégalités sont un facteur décisif de blocage de toute mutation.
Ces idéaux d'émancipation prennent une portée inédite, à l'heure où l'horizon de la responsabilité s'étend dans l'espace et dans le temps, et où l'on réapprend que le monde commun n'est pas constitué que d'humains. La cité écologique que défend l'auteur implique de refonder la vie démocratique et l'économie dans cette perspective élargie.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique


  • Auteur(s)

    Serge Audier

  • Éditeur

    La découverte

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    15/10/2020

  • EAN

    9782348059810

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    2 856 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    3.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Serge Audier

Serge Audier est maître de conférences HDR en philosophie morale et politique à Sorbonne Université. Ancien élève de l'ENSULM (1990-1994), agrégé de philosophie (1994), docteur en philosophie (2000), il a été aussi membre junior de l'Institut universitaire de France (2007-2012). Membre du comité de rédaction de Raison publique, de la Revue de philosophie et de Cités, il a poursuivi des recherches dans les domaines de la théorie de la démocratie, du républicanisme, du socialisme, de l'écologie politique. Ses recherches sur le libéralisme et le néolibéralisme ont donné lieu à de nombreux ouvrages et articles.

empty