À propos

Un recueil de cinq nouvelles fantastiques du XIXe et du XXe siècle, dans une édition en couleur, enrichie de compléments pédagogiques. En lien avec l'objet d'étude «  La fiction pour interroger le réel  » du programme de français en  4e.
 
Les nouvelles
Un pied de momie qui s'anime, une épidémie étrange, un personnage persécuté par son double, un monstre marin mystérieux, un jeune homme amnésique, tels sont les thèmes de ces cinq nouvelles aux limites du réel.
o «  Le Masque de la mort rouge  » (1884), d'Edgar Allan Poe
o «  Le Horla  » (1887), de Maupassant
o «  Le pied de momie  » (1897), de Théophile Gautier
o «  Le K  » (1975), de Dino Buzzati
o «  Où sont-ils tous passés  ?  », de Rod Serling
 
Les compléments pédagogiques
o un  avant-texte pour préparer la lecture
o un  carnet de lecture pour analyser l'oeuvre
o des activités complémentaires sur l'ensemble de l'oeuvre
 
Le groupement thématique
«  Mondes imaginaires (horrifique, science-fiction, fantasy)  »
 
Les ressources en ligne
o Des extraits du Horla lus par Michael Lonsdale, disponibles sur la chaîne You Tube Classiques Hatier.
o Dans le guide pédagogique (réservé aux enseignants), téléchargeable sur www.editions-hatier.fr, un descriptif complet de la séquence et  les  corrigés des questionnaires.
 
La citation
«  Qu'ai-je donc ? C'est lui, lui, le Horla, qui me hante, qui me fait penser ces folies ! Il est en moi, il devient mon âme  ; je le tuerai !  »


Rayons : Parascolaire > Classiques / Textes et commentaires


  • Auteur(s)

    Edgar Allan Poe, Guy de Maupassant, Théophile Gautier, Guillaume Apollinaire, Dino Buzzati, Rod Sterling

  • Éditeur

    Hatier

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    07/12/2022

  • Collection

    La fiction pour interroger le réel

  • EAN

    9782401088689

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Edgar Allan Poe

La vie d'Edgar Poe fut une longue pérégrination, de ville en ville et de solitude en solitude, dans une Amérique qui ne peut le comprendre.
Fils d'acteurs de tournées, phtisiques et alcooliques, il naît dans une roulotte cahotante. En 1811, il est orphelin et confié à la charité de la bourgeoisie de Richmond. Il est adopté par la famille Allan qui s'installe pour quelque temps à Liverpool: l'Angleterre mystérieuse va impressionner l'enfant et lui donner le goût du fantastique macabre. Il suit des études classiques et littéraires. A l'Université de Virginie, il commence à contracter des dettes de jeu et rompt avec son père adoptif qui refuse de les payer.
En 1833, il connaît un premier succès en remportant un prix à un concours organisé par le Saturday Visitor de Baltimor avec son récit "Manuscrit trouvé dans une bouteille". Il entre au Souther Literary Messenger de Richmond et en deviendra rédacteur en chef en 1835. Mais l'alcool et les drogues le plongent dans des accès de dépression et il perd son emploi. Dix ans plus tard, il publie le Corbeau qui bouleverse le public. Poe connaît alors une courte période d'engouements et de succès mondains. Les dettes et l'alcool le précipitent définitivement dans la déchéance.
Nul ne saura jamais ce que furent les derniers jours de sa vie: on le découvre, le 3 octobre 1849, dans un ruisseau, près de Light Street à Baltimore. Il meurt quatre jours plus tard au Washington Hospital.

"Je n'ai commis qu'une seule faute: je n'ai pas su être heureux. Jamais! Pas même un jour, pas même une heure. La création elle-même, joie des poètes plus sensibles, était pour moi plus angoissante que rédemptrice. La cause première de mon infortune, maintenant, je la connais. J'ai toujours eu peur de la vie. D'une sensibilité exacerbée et malade depuis ma plus tendre enfance, secoué, ébranlé jusqu'au bout par la malchance et la misère, la vie de tous les jours, la réalité quotidienne étaient pour moi un continuel motif de terreur. J'avais l'impression d'être contamment suspendu à la limite des deux royaumes, d'être un enfant à demi mort, enchaîné, de façon incompréhensible, à un spectre nostalgique. L'enfant avait peur des ténèbres; le spectre, de la lumière. L'un et l'autre aspiraient à la mort et la redoutaient tout ensemble. La vie, c'était pour moi l'hallucination, l'ennemie, la condamnation. Chaque fois que je tentais de m'accorder avec elle, j'étais blessé, repoussé; je me faisais l'effet d'un ange voulant s'asseoir à un banquet de monstres. L'amour lui-même ne parvint pas à me sauver, car la femme est une des plus parfaites incarnations de la vie, et j'avais de la vie une indicible terreur." (Le Jugement Universel de Giovanni Papini)

Guy de Maupassant

Guy de Maupassant est né en Normandie en 1850. Il bénéficie des conseils littéraires de Flaubert, rencontre Zola, Huysmans, Daudet et les frères Goncourt. Son œuvre, d'une incroyable fécondité (nouvelles, romans, articles dans les journaux), lui assure célébrité et fortune. Atteint de syphilis, il meurt à quarante-trois ans dans la démence.

Théophile Gautier

Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire est l'un des plus grands poètes français du début du XXe siècle, également auteur de nouvelles et de romans érotiques. Il s'est fait le chantre de toutes les avant-gardes artistiques, notamment du cubisme. Il sera aussi théoricien de l'Esprit nouveau et précurseur du surréalisme dont il a forgé le nom. Il meurt en 1918 de la grippe espagnole.

Dino Buzzati

Dino Buzzati naît le 16 octobre 1906 et meurt le 28 janvier 1972. Journaliste pendant plus de quarante ans au Corriere della Sera, où il est passé avec aisance du rôle de chroniqueur à celui de critique d'art ou de correspondant de guerre, il a laissé une ?uvre littéraire qui compte parmi les plus importantes du XXe siècle. Devenu célèbre avec Le Désert des Tartares (1940), il a écrit quatre autres romans et de très nombreuses nouvelles (« Le K », « Panique à la Scala »), pour la plupart fantastiques, mais également des poésies, des contes pour enfants, des livrets d'opéra, ainsi qu'un grand nombre de pièces de théâtre. Dessinateur et peintre, enfin, il a illustré certaines de ses ?uvres, créé des décors de théâtre et peint de multiples tableaux. Dino Buzzati est un auteur majeur de la collection « Pavillons », où il publia en 1949 Le Désert des Tartares, suivi d'une quinzaine d'autres titres.

Rod Sterling

empty