L'Ombre du double

À propos

Ce nouveau recueil transporte sur le plan de la poésie une réflexion que l'auteur mène depuis longtemps sur d'autres modes (essais, romans, théâtre). Bernard Noël fait naître des images, celles qui se forment dans notre tête et qui influent sur notre rapport au monde, au sens, à la langue, et au temps. Vers que leur brièveté, leur netteté, et leur douceur très obstinée, insistante, n'empêchent pas, au contraire, de résonner alors même que la pensée qu'ils nourrisent et qui les soutient se déroule. Tout se trouble et s'ouvre, comme si les apparences s'effaçaient pour laisser place à l'idée d'une vision absolue où l'espace et le temps, le vif et le mort pouvaient enfin se conjuguer dans une même simultanéïté. «Le reflet met dans l'air un semblable : un corps passé dans son après. Les mots mettent dans l'air une forme de même nature, mais leur fumée est invisible, sauf si on la souffle vers quelque surface que la nuit rend profonde. Le monde prononcé ici est alors vu là-bas...»


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Bernard Noël

  • Éditeur

    P.O.L

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Date de parution

    26/01/2010

  • Collection

    Poésie

  • EAN

    9782818002186

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    132 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    3 696 Ko

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Bernard Noël

Bernard Noël est né le 19 novembre 1930, à Sainte-Geneviève-sur-Argence, dans l'Aveyron. Les événements qui l'ont marqué sont ceux qui ont marqué sa génération : explosion de la première bombe atomique, découverte des camps d'extermination, guerre du Viet Nam, découverte des crimes de Staline. D'où un long silence, authentifié par un seul livre, Extrait du corps, 1958. « Pourquoi je n'écris pas ? » est la question sans réponse précise qui équilibre cette autre : « Pourquoi j'écris ? » devenue son contraire depuis 1969. Cet équilibre exige que la vie, à son tour, demeure silencieuse sous l'écriture, autrement dit que la biographie s'arrête aux actes publics que sont les publications.

empty