Les Onze mille verges (Réservé à un public averti)

À propos

"Plus fort que le marquis de Sade", c'est ainsi qu'un critique célèbre a jugé "Les Onze Mille Verges", le roman dont on parle à voix basse dans les salons les plus cossus de Paris et de l'étranger. Ce volume a plu par sa nouveauté, par sa fantaisie impayable, par son audace à peine croyable. Il laisse loin derrière lui les ouvrages les plus effrayants du divin marquis. Mais l'auteur a su mêler le charmant à l'épouvantable. On n'a rien écrit de plus effrayant que l'orgie en sleeping-car, terminée par un double assassinat. Rien de plus touchant que l'épisode de la Japonaise Kilyému dont l'amant, tapette avérée, meurt empalé comme il a vécu. Il y a des scènes de vampirisme sans précédent dont l'auteur principal est une infirmière de la Croix-Rouge, belle comme un ange, qui, goule insatiable, viole les morts et les blessés. Les beuglants et les bordels de Port-Arthur laissent rougeoyer dans ce livre les flammes obscènes de leurs lanternes. Les scènes de pédérastie, de saphisme, de nécrophilie, de scatomanie, de bestialité se mêlent de la façon la plus harmonieuse. Sadiques ou masochistes, les personnages des "Onze Mille Verges" appartiennent désormais à la littérature.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles de genre > Erotisme


  • Auteur(s)

    Guillaume Apollinaire

  • Éditeur

    République des Lettres

  • Distributeur

    Immatériel

  • Date de parution

    26/06/2013

  • EAN

    9782824901343

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire est l'un des plus grands poètes français du début du XXe siècle, également auteur de nouvelles et de romans érotiques. Il s'est fait le chantre de toutes les avant-gardes artistiques, notamment du cubisme. Il sera aussi théoricien de l'Esprit nouveau et précurseur du surréalisme dont il a forgé le nom. Il meurt en 1918 de la grippe espagnole.

empty