Les conséquences politiques de la paix (J. Bainville) ; les conséquences économiques de la paix (J. M. Keynes) (Préface Edouard Husson)

,

À propos

Rarement texte diplomatique aura été, dès sa signature, aussi critiqué, décrié, dénoncé que le traité de Versailles qui mit fin à la Première Guerre mondiale. Deux livres ont cristallisé cette hostilité et la déception ressentie par les contemporains. Le premier, Les conséquences économiques de la paix de John Maynard Keynes, publié en 1919, souligne les suites funestes que le traité devrait avoir non seulement pour l'Allemagne, mais pour l'avenir économique de l'Europe, dont la croissance était tirée par l'appareil productif allemand. Le second, Les conséquences politiques de la paix de Jacques Bainville, paru un an plus tard, complète celui de Keynes autant qu'il s'y oppose, et montre que le traité risquait fort de n'être qu'un armistice de courte durée. Alors qu'aujourd'hui la carte de l'Europe est, en substance, redevenue celle qu'avait tracée le traité de Versailles et que celui-ci fait l'objet de nouvelles analyses, ces deux textes incisifs et lucides, pour la première fois réunis en un seul volume, alimenteront de nouveau la réflexion tout en éclairant la situation de notre continent.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    John Maynard Keynes, Jacques Bainville

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    24/04/2002

  • Collection

    Tel

  • EAN

    9782070764846

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    500 Pages

  • Longueur

    19.5 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    542 g

  • Support principal

    Poche

John Maynard Keynes

Jacques Bainville

Journaliste, historien, essayiste, Jacques Bainville (1879-1936), de l'Académie française, fut l'un des grands intellectuels de droite du premier XXe siècle. Les Conséquences politiques de la paix (1919) et Napoléon (1931) demeurent des classiques incontournables et des modèles de jugement. Ses adversaires eux-mêmes, opposants de l'Action française, ont rendu hommage à son talent littéraire et à l'acuité de son esprit. Préface d'Antoine Prost.

empty