La Résistance au christianisme : Les hérésies des origines au XVIIIe siècle (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

" L'histoire des mouvements de résistance à l'Eglise et à l'imprégnation chrétienne n'a été abordée à ce jour qu'à l'ombre de la théologie et selon une perspective apologétique. Parce qu'elle participe du déclin des systèmes monolithiques, la déchristianisation permet d'étudier, en dehors des périls et de l'outrance polémique, des réactions sociales et individuelles longtemps oblitérées par l'empire de séduction et de crainte que Rome gouvernait au nom du Christ." L'Eglise ne cesse d'être hantée par un passé qui la conteste. Le christianisme s'hellénise au IIe siècle en reniant sa judéité pour tomber sous la condamnation du catholicisme au IVe siècle, et nourrir contre le clergé constantinien la nostalgie des origines et les insurrections millénaristes." Mais, sous le pouvoir de l'Esprit qui institue la prédominance du ciel sur la terre, s'agite aussi une indomptable volonté de vivre. Se jouant de ce que Deschner appelle " l'histoire criminelle du christianisme ", elle atteste la permanence d'un combat que ne travestissent plus aujourd'hui ni la mythologie chrétienne ni les idéologies de masse qui lui ont succédé pour un temps. "Raoul VANEIGEM


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités


  • Auteur(s)

    Raoul Vaneigem

  • Éditeur

    Fayard

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    14/04/1993

  • Collection

    Nouvelles Etude

  • EAN

    9782213030401

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    490 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    15.3 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    677 g

  • Support principal

    Grand format

Raoul Vaneigem

Raoul Vaneigem est né à Lessines en Belgique en 1934.
Membre de 1961 à 1970 de l'Internationale situationniste dont les idées allaient profondément influencer l'élan subversif de mai 68, il est l'auteur de nombreux livres dont Le Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations (Gallimard, 1967) et de Nous qui désirons sans fin (Le Cherche- Midi, 1996). Il a récemment publié Entre le deuil du monde et la joie de vivre (Verticales, 2009) et Ni pardon ni talion (La
Découverte, 2009).

empty