Pour l'abolition de la societe marchande pour une societe vivante

À propos

Jamais l'histoire n'a permis de porter un regard aussi pénétrant sur le sort inhumain qui nous est réservé, jamais une telle lucidité ne s'est autant aveuglée sur notre chance de le révoquer.
La tyrannie planétaire du profit mise sur le caractère archaïque des réactions contestataires pour accroître sa puissance en démantelant les secteurs utiles à la société et en propageant une misère existentielle qui multiplie les comportements suicidaires. Notre seule chance d'abolir la civilisation marchande consiste à favoriser l'émergence d'une civilisation humaine en nous fondant, avec l'intention de la dépasser, sur la seule et véritable nouvelle économie.
Le temps est venu d'en prendre conscience : notre richesse réside en une vie affinée par le progrès de la sensibilité et de l'intelligence humaines. Nous n'avons ni à la sacrifier ni à la rembourser au prix de l'infortune. Notre combat n'est plus de survivre dans une société de prédateurs mais de vivre parmi les vivants.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie


  • Auteur(s)

    Raoul Vaneigem

  • Éditeur

    PAYOT

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    22/08/2002

  • EAN

    9782228896375

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    19.5 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    145 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Raoul Vaneigem

Raoul Vaneigem est né à Lessines en Belgique en 1934.
Membre de 1961 à 1970 de l'Internationale situationniste dont les idées allaient profondément influencer l'élan subversif de mai 68, il est l'auteur de nombreux livres dont Le Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations (Gallimard, 1967) et de Nous qui désirons sans fin (Le Cherche- Midi, 1996). Il a récemment publié Entre le deuil du monde et la joie de vivre (Verticales, 2009) et Ni pardon ni talion (La
Découverte, 2009).

empty