Grand Prix de l'Imaginaire (essai) 2011

À propos

Il y a un mystère Jean Ray : capable de s'adresser à différents lectorats, d'écrire alternativement en français et en néerlandais, de proposer différentes images, d'être abordé par les étiquettes d'« Edgar Poe belge », de « Jack London flamand » ou de « Lovecraft européen », il apparaît comme un écrivain proprement insaisissable...
Il y a un mystère Jean Ray, mais ce livre en décrypte l'étonnante alchimie. Il révèle l'unité de cet « homme-texte » à la lumière d'une clé : le dialogue entre l'écrivain et ses doubles. Jouant ainsi d'une dynamique conflictuelle entre les deux langues utilisées et les images dissemblables proposées selon le créneau éditorial ou le pays investis, ce dialogue se répercute au niveau de la tension dans ses textes entre un fantastique extérieur basé sur l'épouvante et un fantastique intérieur basé sur l'indétermination, avec au centre un véritable conflit entre le tellurique et le spirituel, voire le cosmique.
Situant l'auteur dans le contexte créatif de son époque, cet ouvrage entend donc, pour la première fois, cartographier la production de Raymond De Kremer, plus connu sous ses principaux noms d'écrivain : John Flanders et Jean Ray.


Sommaire

Introduction.
Inventaire biographique en guise de préface et d'explication.
Chapitre intercalaire : Jean Ray / John Flanders et la nourriture : l'essence en sommeil.
Livre I : Les territoires de l'étranger (1904-1926).
1. Les premiers récits de Raymond De Kremer : l'archéologie du rêve d'unité linguistique et générique.
2. La valse des hésitations : chants, chansons, revues théâtrales, poèmes, nouvelles et cinéma.
3. Vers un corps qui parle. Raymond De Kremer et Le Journal de Gand.
4. Jean Ray et L'Ami du Livre : naissance d'un écrivain.
5. « Les Contes du whisky » : naissance à l'écriture.
6. Réception des Contes du whisky.
Livre II : Les territoires fantômes (1928-1941).
1. John Flanders et la littérature belge d'expression néerlandaise dans les années 1930 : une impossible liaison ?
2. Des couleurs changeantes : les échos de la traduction de Johan Bojer par John Flanders 3. Où La Flandre Libérale apparie les voix dans le désert.
4. Une nouvelle optique des effets de fantastique.
5. La réception de La Croisière des ombres.
6. Jack-de-Minuit, ou de l'enfermement.
7. La Culture en simili.
8. Les Harry Dickson.
9. Les Vlaamse Filmkens.
Livre III : Les territoires interdits (1942-1945).
1. Renaissance d'un écrivain.
2. Construire un recueil.
3. Malpertuis .
4. La Cité de l'indicible peur.
Livre IV : Les territoires hantés (1946-1964).
1. Jean Ray et l'effacement.
2. John Flanders et la littérature belge d'expression néerlandaise dans les années 1940 et 1950 : une impossible liaison ?
3. Absence et présence de Jean Ray : de Mystère-Magazine à Marabout 4. La Malédiction des vieilles demeures / De Vloek der oude huizen, ou le roman des origines.
5. Sous le signe de « La lyre et l'épée » : Geierstein, ou une esthétique de l'inachèvement.
6. Pour une approche du Carrousel des maléfices : l'univers étriqué. Pour une relecture des « contes noirs » de Golf : le Code et ses pacte.
7. Saint-Judas-de-la-Nuit, ou l'effroi du Signe Livre IV : Après.
8. Réception posthume de Jean Ray / John Flanders : la légende à l'oeuvre et le « Lovecraft flamand » 9. Jean Ray, auteur belge d'expression française ou néerlandaise ?
Conclusion.
Bibliographie.
chronologique commentée.
Adaptations.
Bibliographie et réception étrangères.
Bibliographie critique.

Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Arnaud Huftier

  • Éditeur

    BELLES LETTRES

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    31/05/2010

  • Collection

    Encrage Travaux

  • EAN

    9782251742434

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    768 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    16.5 cm

  • Épaisseur

    4.2 cm

  • Poids

    1 212 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty