Une autre science est possible ! manifeste pour un ralentissement des sciences ; le poulpe du doctorat (présentation Thierry Drumm)

,

À propos

Comme le fast food, la fast science, c'est vite fait, pas bon et pas très digeste ! Une économie spéculative - avec ses bulles et ses krachs - s'est emparée de la recherche scientifique : les chercheurs doivent intéresser des « partenaires » industriels, participer aux jeux guerriers de l'économie compétitive. Conformisme, compétitivité, opportunisme et flexibilité : c'est la formule de l'excellence. Mais comment poser publiquement la question d'un désastre lorsque l'on ne veut pas que le public perde confiance en « sa » science ? Les mots d'ordre comme « Sauvons la recherche » font consensus, alors qu'ils ne posent surtout pas la bonne question : « De quoi faut-il la sauver ? » Isabelle Stengers montre que les chercheurs doivent cesser de se prendre pour le « cerveau pensant, rationnel, de l'humanité», refuser que leur expertise serve à faire taire l'inquiétude de l'opinion, à propager la croyance en un progrès scientifique inéluctable capable de résoudre les grands problèmes de sociétés. Il s'agit pour eux de nouer des liens avec un public potentiellement intelligent et curieux, c'est-à-dire aussi de produire des savoirs dignes de cette ambition.

En 1903, le philosophe américain William James (1842-1910) publiait « Le poulpe du doctorat ». Il éprouvait une telle répugnance vis-à-vis de l'enseignement académique qu'il se présentait comme un outsider, voire un charlatan. Au regard des plus récentes inventions institutionnelles visant àévaluer les chercheurs, les examens auxquels James s'en prend apparaissent pourtant comme d'innocents archaïsmes... Le poulpe enlace les chercheurs plus puissamment que jamais.


Sommaire

I / Une autre science est possible !, par Isabelle Stengers
1. Pour une intelligence publique des sciences
" Le public " doit-til " comprendre " les sciences ?
Ce que le public devrait comprendre ?
Les exigences des connaisseurs
La bonne volonté ne suffit pas
La science en accusation
Ce qu'exploitent les marchands de doute
Mise en culture, mise en politique
2. Avoir l'étoffe du chercheur
Le genre de la science
Les vrais chercheurs
La fabrique du vrai chercheur
Démobilisation ?
3. Sciences et valeurs : comment ralentir ?
L'emprise de l'évaluation
Qui sont les pairs ?
" La science ", un amalgame à dissoudre
Contrastes
Symbioses
Ralentir
4. Plaidoyer pour une science " slow "
Une chercheuse mise à pied
La tâche des universités
L'invention d'une science rapide
Ralentir
5. Cosmopolitiques. Civiliser les pratiques modernes
L'intrusion de Gaïa
Sans garantie
Civiliser les savoirs modernes ?
Écologie politique
Civiliser la politique
II / Le poulpe du doctorat, texte de William James, présenté par Thierry Drumm
Avertissement
Notice
Le réticulaire et le tentaculaire, par Thierry Drumm
L'empirisme radicel
La pieuvre et l'étreinte des corps
La méduse et la capture des âmes
La seiche et l'isolement des esprits
Défense du nivellement
Attention, confiance et hésitation
Le public et les conséquences
Différence et répétition
" Le poulpe du doctorat ", par William James

Rayons : Sciences & Techniques > Généralités sur la science > Faits de société / Actualité


  • Auteur(s)

    Isabelle Stengers, William James

  • Éditeur

    Empecheurs De Penser En Rond

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    03/01/2013

  • EAN

    9782359250664

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    214 Pages

  • Longueur

    20.8 cm

  • Largeur

    14.3 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    267 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Isabelle Stengers

Isabelle Stengers, docteur en philosophie, enseigne à l'Université libre de Bruxelles. Elle est l'auteur de nombreux livres sur l'histoire et la philosophie des sciences, dont, à La Découverte, L'Invention des sciences modernes (1993) et Sciences et pouvoir (1997, 2002). Elle a reçu le grand prix de philosophie de l'Académie française en 1993.

William James

  • Naissance : 11-1-1842
  • Décès :26-8-1910 (Mort il y a 114 ans à l'âge de 68 ans)
  • Pays : Etats-unis
  • Langue : Anglais

empty