Maîtres du vertige : six récits de l'âge d'or

À propos

La SF française, même si le terme n'existe pas encore ici, connaît son premier âge d'or de 1918 à 1935. Le genre est identifié dès la fin du xixe grâce aux succès de Verne et Wells. Les Anglais l'appellent scientific romance, les Français roman scientifique ou merveilleux-scientifique selon Maurice Renard. Porté par un élan fondateur jusqu'au déclenchement de la Grande Guerre, le genre se relance après, et entre alors dans une période faste où les thèmes classiques sont déployés et raffinés à l'extrême : entités mystérieuses, savants fous, fins du monde, quatrième dimension... 2 500 oeuvres, négligées pour la plupart. Six de ces oeuvres sont rassemblées ici, précédées d'une longue introduction de Serge Lehman qui revient en détail sur la naissance de cette SF française des origines. Un événement dans ce domaine.

Le livre contient les six textes suivants :
Dans trois cents ans, de Pierre Mille.
Tsade´ (une aventure de Palmyre), de Rene´e Dunan.
Les navigateurs de l'infini, de J.-H. Rosny ai^ne´.
La terreur rose, de Jean Ray.
Ou`? (document), de Claude Farre`re.
L'agonie du globe, de Jacques Spitz.

La Pulpe et la Moëlle (préface) de Serge Lehman (in Maîtres du vertige, L'Arbre vengeur) = Grand Prix de l'Imaginaire (essai) 2022.


Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction


  • Auteur(s)

    Serge Lehman

  • Éditeur

    L'arbre Vengeur

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    01/10/2021

  • EAN

    9782379411304

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    490 Pages

  • Longueur

    20.9 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    3.6 cm

  • Poids

    624 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Serge Lehman

Serge Lehman est né en 1964 dans l'Essonne. C'est en 1984 qu'il écrit sa première nouvelle, Pastels. Mais c'est seulement en 1990 que paraît son premier roman, La Guerre des sept minutes, sous le pseudonyme de Karel Dekk.
En 1993, sa nouvelle Dans l'abîme obtient le Grand Prix de l'Imaginaire, ainsi que le prix Rosny Aîné. Vers la fin des années 1990, il commence alors à écrire des articles théoriques dans Le Magazine littéraire, Les Inrockuptibles, Le Monde diplomatique ou encore L'Humanité, où il anime bientôt une rubrique hebdomadaire, « L'avenir commence demain ».
En 2004, il adapte le scénario de la trilogie Nikopol d'Enki Bilal pour en faire le film Immortel, ad vitam, puis commence à travailler sur un scénario de BD (Lone Sloane) avec Philippe Druillet.
Il écrit également sous les pseudonymes de Corteval et Don Hérial.

empty