À propos

Durant la guerre de Trente Ans, Sibylla Schwarz et son père se barricadent à l'approche des troupes suédoises qui souhaitent occuper la Poméranie. Cette guerre, Sibylla n'en verra pas la fin puisqu'elle meurt de dysenterie en 1638 à l'âge de 17 ans. Malgré cette courte existence, elle écrit plus d'une centaine de poèmes baroques qui dénotent d'une grande puissance lyrique. La jeune prodige, privée d'amitié et d'amour, n'aura pourtant connu qu'un monde de poésie dominé par les hommes.

On estime son poème « Une chanson contre l'envie » comme « probablement le premier poème sans compromis féministe de la littérature mondiale ». Pendant près de deux siècles, Sibylla Schwarz était considérée comme une figure littéraire de premier ordre avant de tomber dans l'oubli.

Pour les 400 ans de la Sibylla, Max Baitinger s'est donné pour mission d'exhumer l'histoire de cette poétesse visionnaire. Avec ce récit, qui mêle théâtralité et expérimentations formelles, l'auteur de Rohner conjugue la vie et l'oeuvre de Sibylla Schwarz à ses propres problématiques de créateur. Il nous offre ainsi une biographie insolite de cette personnalité germanique, méconnue et atypique.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques


  • Auteur(s)

    Max Baitinger

  • Traducteur

    ELISABETH WILLENZ

  • Éditeur

    L'EMPLOYE DU MOI

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    19/05/2023

  • EAN

    9782390041061

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    172 Pages

  • Longueur

    24.5 cm

  • Largeur

    19 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    674 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Max Baitinger

Max Baitinger est né en 1982 à Penzberg, en Haute-Bavière. Après avoir été apprenti charpentier, il étudie l'illustration à l'École supérieure des beaux-arts de Leipzig. Durant ce cursus, il travaille sur ses premières bandes dessinées qui seront publiées dans diverses anthologies internationales telles que Kuš ou Kutikuti.
Accompagné de quelques bons amis, il fonde The Millionaires Club, le festival de la bande dessinée et du graphisme de Leipzig.
Avec Röhner, son premier livre traduit en français, il pratique l'art délicat de l'humour pince-sans-rire et truffe son récit de trouvailles graphiques et narratives audacieuses. Il compte parmi les jeunes auteurs, malheureusement trop rares, qui insufflent un vent de renouveau dans le monde la bande dessinée allemande.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4
empty