À propos

Une vocation tardive n'est pas une grâce accordée à tout le monde.
Il faut bien des réserves d'expérience et de talent pour, dans l'âge mûr, changer de registre. Cela suppose une grande lucidité sur soi-même, bien sûr. Mais aussi du répondant, cette puissance qui permet le second souffle. A Philippe Jones est advenue cette aventure providentielle. Il aurait pu poursuivre dans des trajectoires qu'il maîtrisait, qu'il s'agisse de la critique d'art, qu'il pratiquait et pratique toujours en essayiste, ou de la poésie dont il est l'une des grandes voix contemporaines en langue française.
Il aurait pu tabler sur l'acquis. Il a décidé d'opter pour l'inconnu. C'est ainsi que s'est révélé un étonnant conteur. Le terme est vague, délibérément. Parce que Jones a préféré appeler " récits " ces proses narratives qu'il a commencé de publier en 1991. En réalité, ces textes ne s'inscrivent que malaisément dans une catégorie connue. Jones innove lorsqu'il écrit ce qu'il réunira à l'enseigne de L'Embranchement des heures, son recueil inaugural.
Il ne pouvait faire autrement, en raison de ses antécédents d'observateur sagace des phénomènes plastiques et de poète qui, lorsqu'il accomplit ce pas décisif, avait déjà été un célébrant de la poésie depuis presque un demi-siècle. Ces deux vastes espaces devenus si familiers ont influé sur la nouvelle vocation de l'écrivain. Son don presque extra-lucide de décoder les messages visuels n'est pas seulement un des éléments de sa démarche, il la détermine prioritairement.
Son rapport exigeant au langage, qui a fait de lui un poète à l'économie très rigoureuse, se retrouve dans la préférence gardée à la forme brève. La principale innovation réside dans l'histoire qui se devine derrière chacun de ces textes. Car Jones ne nous la déroule pas de façon linéaire. Il est trop aguerri à l'art de l'ellipse pour cela, et a gardé de l'enseignement des peintres la conviction qu'on ne capture jamais le réel que dans un cadre.
De ces deux savoirs, il tire un art qu'il ne doit à personne, parce qu'il est tout entier inscrit dans ce qui a été son itinéraire éminemment singulier. Jacques De Decker.


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime


  • Auteur(s)

    Philippe Jones

  • Éditeur

    LA DIFFERENCE

  • Distributeur

    POLLEN

  • Date de parution

    27/05/2005

  • Collection

    Oeuvres Completes

  • EAN

    9782729115630

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    300 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15.1 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    470 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Philippe Jones

Philippe Jones est docteur en histoire de l'art et professeur émérite de l'Université libre de Bruxelles. Il fut directeur des musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles. Son ½uvre compte de nombreux essais dans le domaine de la critique artistique et de nombreux livres de poésie, dont beaucoup parurent au Cormier avant d'être réunis aux éditions de La Différence.

empty