À propos

Ces courtes monographies, rassemblées dans la collection " Matière d'images ", s'articulent autour de plusieurs pivots, comme le goût partagé par Georg Grosz, James Ensor et Jean Dubuffet pour le graffiti, ou le ressourcement de Courbet et d'Ensor dans l'art populaire. Tous ces artistes ont quelque chose de " barbare ", et savoir que Jérôme Bosch était membre d'une secte adamiste et hérétique qui considérait que la pratique de l'acte sexuel était une voie d'accès au royaume de Dieu, permet de le redécouvrir avec jubilation. Le refus du classicisme, du cartésianisme, de l'héritage de la Grèce antique leur est commun, l'ironie et la parodie aussi. Fumistes, hydropathes, incohérents, anarchistes, dadaïstes, architectes utopistes, pendant plus d'un siècle les artistes s'opposèrent au système dominant.
Qui dira si ce temps est révolu ?

Raconter une histoire pleine de bruit et de fureur loin du ronronnement habituel des écrits sur l'art et les artistes.
Artistes concernés : James Ensor, Asger Jorn, Jean Dubuffet, Raoul Hausmann, Marcel Duchamp, Gustave Courbet, Jérôme Bosch.
Qu'ont-ils en commun ? L'anti-académisme, une quête d'invention pour exprimer au mieux leur révolte et le refus de pactiser avec un système inique.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Yves Tenret

  • Éditeur

    La Difference

  • Distributeur

    Pollen

  • Date de parution

    05/11/2009

  • EAN

    9782729118440

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    187 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15.1 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    435 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yves Tenret

Yves Tenret n'a pas connu son père. Comme elle le raconte dans Maman,
sa mère exercera différents métiers qui nécessiteront de travailler la
nuit ; ainsi, il est enfant ballotté entre ses grands parents maternels et
différents pensionnats et écoles. À 17 ans, il quitte le domicile familial.
Il sort en 1973 un premier livre à compte d'auteur, Un été. Il sera par la
suite publié dans de nombreuses petites publications marginales et finira,
pendant un temps, par devenir journaliste. Ce n'est qu'à l'âge de 56 ans
qu'il connaîtra une petite notoriété due à la parution de Comment j'ai tué
la Troisième internationale situationniste. Il multiplie les collaborations avec
des architectes, des musiciens, des vidéastes et des preneurs de son et
publie un second roman : Maman. Par la suite, le recueil de textes Funky boy
est le témoin de ces collaborations puisqu'on y retrouve des commandes des
architectes Berger & Berger, du sculpteur Olivier Estoppey, les musiciens
improvisateurs de Now Cut, le plasticien Étienne Chambaud, etc.

empty