À propos

Walter, l'anti-héros de Coup de chaud à la Butte-aux-Cailles de Yves Tenret, a de nouveau quitté le domicile familial et vit, cette fois-ci, seul dans un infâme gourbi de la rue de Patay quand il est appelé au secours par son vieux pote Abel Paoli, instituteur dans une école primaire de la rue des Frigos, dans le nouveau XIIIe, dit Paris Rive Gauche. Abel, l'enseignant modèle, est accusé d'avoir volé un tableau, une vieille croûte sans valeur qui traînait dans sa classe. Walter, la peinture et l'art moderne, ça le connaît. Lorsqu'il se rend compte que la toile est l'oeuvre du grand peintre chinois Yu Hao, classé 17e dans la liste des artistes les plus chers du monde, il comprend qu'Abel est mal barré. Et voilà que l'inspecteur de l'Éducation nationale, qui harcelait l'instit est assassiné ! Il est impératif d'élucider la disparition du tableau pour tirer Abel de ce mauvais pas. De l'ancien XIIIe, il ne reste à ce pauvre Walter plus qu'un tout petit bout de la rue Watt et une moitié rouillée du pont de Tolbiac. Il ne va pas tarder à découvrir que, sous la façade high tech et prétentieuse du néo-quartier, les moeurs n'ont vraiment pas changé. Comme il fait froid entre les tours de la BNF... Et, si loin des bistrots du vieux Paris, Walter a tellement soif !


Rayons : Policier & Thriller > Thriller


  • Auteur(s)

    Yves Tenret, Alain Amariglio

  • Éditeur

    La Difference

  • Distributeur

    Pollen

  • Date de parution

    04/05/2016

  • Collection

    Noire Difference

  • EAN

    9782729122614

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    314 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    290 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yves Tenret

Yves Tenret n'a pas connu son père. Comme elle le raconte dans Maman,
sa mère exercera différents métiers qui nécessiteront de travailler la
nuit ; ainsi, il est enfant ballotté entre ses grands parents maternels et
différents pensionnats et écoles. À 17 ans, il quitte le domicile familial.
Il sort en 1973 un premier livre à compte d'auteur, Un été. Il sera par la
suite publié dans de nombreuses petites publications marginales et finira,
pendant un temps, par devenir journaliste. Ce n'est qu'à l'âge de 56 ans
qu'il connaîtra une petite notoriété due à la parution de Comment j'ai tué
la Troisième internationale situationniste. Il multiplie les collaborations avec
des architectes, des musiciens, des vidéastes et des preneurs de son et
publie un second roman : Maman. Par la suite, le recueil de textes Funky boy
est le témoin de ces collaborations puisqu'on y retrouve des commandes des
architectes Berger & Berger, du sculpteur Olivier Estoppey, les musiciens
improvisateurs de Now Cut, le plasticien Étienne Chambaud, etc.

Alain Amariglio

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Né à Nancy, vivant à Paris et collectionnant les identités, Alain Amariglio a été ingénieur, entrepreneur dans les nouvelles technologies, enseignant, auteur et continue de penser que le métier d'instituteur est le plus beau du monde. Il est d'autant plus sévère pour les liquidateurs de l'école, grands prédateurs ou petits chefs, et pour l'hypocrisie en général. Il s'intéresse à tout, de l'école à l'économie, de l'histoire aux sciences, le point commun entre ses livres, tous différents, se trouvant peut-être dans les enthousiasmes de l'enfance.

empty