L'enterrement de Mozart

À propos

«Un homme passe rue de Lille à Paris, aperçoit dans une vitrine la gravure de ses rêves, L'enterrement de Mozart : après être entré dans la boutique, il est contraint d'entendre divaguer le vieillard qui exhibe l'image pour attirer dans son antre des inconnus auxquels il raconte la disparition d'Aristide, un chien philosophe qui lui tint longtemps compagnie. Mozart n'eut pas d'enterrement, il fut jeté à la fosse commune, la gravure est connue sous le titre Le convoi du pauvre, et c'est Beethoven qui l'aurait baptisée L'enterrement de Mozart. J'ai vu là une métaphore de notre époque où, par images et clameurs, de multiples impostures et injonctions envahissent notre imaginaire. Quand Bruno Mantovani et Roland Hayrabedian, pour Musicatreize, me demandèrent si j'avais un sujet à leur proposer, j'ai longuement écouté la musique de Bruno où la voix humaine se mêle malicieusement à celles des instruments. J'ai donc récrit le conte baroque en le métamorphosant par un dialogue multiple, syncopé, parfois même bouffon.»


Rayons : Arts et spectacles > Musique


  • Auteur(s)

    Hubert Nyssen

  • Éditeur

    Actes Sud

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    15/09/2008

  • EAN

    9782742779253

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    21.2 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    330 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Support principal

    Livre + CD Audio

Hubert Nyssen

Né en 1925 à Bruxelles, naturalisé français, Hubert Nyssen s'est établi en Provence en 1968. Ecrivain, il est l'auteur d'une bonne trentaine d'ouvrages. Editeur, il a fondé, voici trente ans tout juste, les éditions Actes Sud. Docteur ès lettres, il a enseigné dans les universités d'Aix-en-Provence et de Liège.

"Tout va chez moi par deux. Je suis français, mais suis né belge, je parle deux langues, me suis marié deux fois, en moins de deux. J'aime les femmes et les livres, les maîtres et les amis, les idées et les émotions, le rêve et la fiction, je consacre le plus clair de mon temps à l'écriture et la lecture, suis écrivain et reste éditeur, je respecte les mots et le silence, suis féru de musique et de théâtre, je vais et viens entre la lumière et l'ombre. J'ai souvent pensé que deux tu 'auras valaient mieux qu'un tiens. Et à tout cela, j'ai réfléchi plutôt deux fois qu'une..." H.N.

empty