L'insurrection armée

À propos

L'année 1931 est marquée en France par la publication de deux manuels de l'insurrection.
Le premier, Technique du coup d'État, destiné à alerter les gouvernements sur la fragilité des démocraties, est l'oeuvre de l'écrivain italien Curzio Malapar te ; le second, L'Insurrection ar mée, est signé d'un pseudonyme, A. Neuberg, et publié par le Bureau d'éditions, une maison d'édition appartenant au Parti communiste français. Si le premier connaît un certain retentissement, le second passe plus ou moins inaperçu.
Pourtant, ce dernier, acquiert rapidement une dimension mythique, devenant le livre de chevet de nombreux dirigeants et militants de l'extrême droite et de l'extrême gauche jusque dans les années 1970 et alimentant nombre de fantasmes. Mais L'Insurrection armée est d'abord un livre communiste destiné aux militants, qui s'inscrit dans un contexte particulier : celui de la période « classe contre La question n'est pas mineure pour un mouvement communiste qui place au centre de son idéologie la notion de luttes de classes.
Si la social-démocratie européenne partage alors avec le bolchevisme cette notion issue du marxisme et l'inscrit dans un déterminisme historique et un cadre démocratique, pour les communistes elle est synonyme de volontarisme, d'activisme, de violence. La révolution socialiste implique donc inévitablement l'usage de la force. Guerre civile, insurrection, victoires militaires de l'Armée rouge sont les moyens de l'expansion du communisme. Dans les années 1920, s'appuyant sur l'expérience de la Révolution d'Octobre, sur l'idée que le prolétariat urbain est le sujet révolutionnaire central, sur la certitude que l'Allemagne, ce grand pays industrialisé, sera l'épicentre de la prochaine explosion révolutionnaire, c'est la voie insurrectionnelle qui apparaît comme la stratégie la plus efficiente.
Le livre fournit tout à la fois une justification politique à cette stratégie, l'étude d'exemples concrets et un ensemble de techniques militaires qui vont dominer les pratiques et les discours des partis communistes de l'entredeux guerres et même au-delà.
Ce livre introuvable est un véritable document historique pour comprendre les grandes insurrections du XXe siècle.
Classe », formule qui résume la ligne stratégique élaborée par le Komintern, l'Internationale communiste, à partir de 1927. Le but est de tirer le bilan de l'expérience insurrectionnelle des communistes depuis 1917.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique

  • EAN

    9782805920851

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    168 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty