À propos

Unica Zürn, artiste et écrivaine allemande, nait en 1906 à Berlin. Pendant la guerre, elle fréquente, par le second mari de sa mère, l'élite nazie. Après la guerre, elle rompt avec sa famille, divorce d'avec son mari et cotoie le milieu artistique. Elle y rencontre Hans Bellmer, avec qui elle s'installe à Paris. Elle fréquente le milieu surréaliste, dessine, écrit. l'alternance d'états dépressifs et de crises schyzophréniques l'envoie régulièrement en hôpital psychiatrique. Prise de drogues, tentatives de suicides... elle met fin à ses jours en 1970 en se défenestrant.
Avec cette nouvelle fiction (qui vient après celles sur Ulrike Meinhof, Edie Sedgwik et Marilyn Monroe), l'auteure continue à inventer l'écriture qui redonne chair aux personnalités féminines singulières, en les dotant d'une voix neuve, sensible, intelligente. Ce portrait de l'artiste est d'une telle densité qu'il nous offre par la même occasion le portrait en creux d'une époque, d'un système, et des homme qui forgent «malgré elle» ce que l'artiste devient et contre quoi, dans un même temps, elle se rebelle. Un roman qui semble écrit du sensible même d'Unica Zürn...


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime


  • Auteur(s)

    Véronique Bergen

  • Éditeur

    AL DANTE

  • Distributeur

    LES PRESSES DU REEL

  • Date de parution

    12/09/2015

  • EAN

    9782847617429

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    246 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    220 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Véronique Bergen

  • Naissance : 1-1-1962
  • Age : 62 ans
  • Pays : Belgique
  • Langue : Francais

Véronique Bergen est née à Bruxelles. Docteur en philosophie (thèse sur L'Ontologie de Gilles Deleuze), auteur d'essais, de romans, de poésie, d'articles en philosophie dans de nombreux recueils collectifs, membre du comité de rédaction de la revue Lignes, journaliste, critique pour diverses revues, notamment pour la rubrique musique de La Nouvelle Quinzaine littéraire.
Parmi les titres parus :
. Janis Joplin : Voix noire sur fond blanc, Al Dante.
. Jean Genet : Entre mythe et réalité, De Boeck.
. Hélène Cixous : La Langue plus-que-vive, H. Champion.
. Luchino Visconti : les promesses du crépuscule, Les Impressions nouvelles.

empty