"Cassos" : l'amertume des marchandises

À propos

« Ce n'est pas de la sociologie, pas de la littérature, pas un témoignage, pas un essai sur le monde du travail, pas du journalisme, je ne sais pas ce que c'est. Aucune prétention à dire que c'est comme ça partout. C'est comme ça là où j'ai regardé ».
C'est Fabienne Brutus qui le dit.
« Cassos » c'est tout ça, et plus encore.
Une écriture qui frappe et qui fait du bien. Ça réveille, ça donne un coup de fouet, une cure de vitamines.
Formation, insertion, retour à l'emploi... Qui n'a pas ses idées sur les innombrables « dispositifs » mis en place, abandonnés, remplacés, réinventés par des têtes pensantes bien intentionnées ? Autant de stratagèmes pour endiguer la colère sociale ?
Avec ses longues années de pratique professionnelle, enseignante presque aussi précaire que ses «élèves cassos», Fabienne Brutus balaie les clichés, les préjugés, les jugements sans nuances. Et ce n'est pas triste !
Tout le monde en prend pour son grade. Avec une lucidité féroce, jamais méchante, souvent avec empathie, parfois franchement hilarante. Tout en posant les questions pertinentes trop souvent évitées, évacuées par des responsables avant tout soucieux d'eux-mêmes et de la notoriété de leur institution.
A contrario, et heureusement, il s'avère qu'en dehors des clous éducatifs, les lieux de formation favorisent des rencontres culturelles, autrement improbables.
Fabienne Brutus secoue le cocotier, espérant que notre monde marche à nouveau sur ses deux pieds et pas sur la tête.
Elle dit aussi espérer que ce texte « dégage un parfum d'humanité ».



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Changement social / Histoire sociale

  • EAN

    9782872672387

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Fabienne Brutus

  • Naissance : 1-1-1974
  • Age : 48 ans

Née en 74 à Tourcoing, Fabienne Brutus travaille avec des «sans travail» depuis deux décennies, oscille entre social et culture au gré de ce qu'il en reste, cherche à provoquer la rencontre, le frottement, raconte parfois ce qui en résulte.

empty