À propos

«Le spectateur fait son travail, dit Catherine Breillat. S'il ne voit rien, il imagine tout. Et quand il voit tout, il imagine qu'il ne voit rien parce qu'il est dans l'émotion. C'est le désir qui fait la scène, ce n'est pas le fait de voir ou de ne pas voir. Le cinéma, c'est croire qu'on a vu, alors qu'il s'agit de choses qu'on a vécues. » Cette citation, Christine Aventin l'a épinglée au mur de son bureau, l'établissant comme prémisse à toute pensée, et comme fondement narratif. Qu'il s'agisse de parler de la virginité des filles, du viol, de l'ogre ou de l'obscène, ce rapport cathartique à l'oeil, à l'émotion et au désir, est le socle de ce livre construit comme un essai-fiction où l'auteur se regarde voir les films de Breillat et dissèque son trouble jusqu'à l'inavouable.


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation


  • Auteur(s)

    Christine Aventin

  • Éditeur

    ESPACE NORD

  • Distributeur

    HARMONIA MUNDI

  • Date de parution

    04/10/2018

  • EAN

    9782875684066

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    180 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    12.1 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    168 g

  • Support principal

    Poche

Christine Aventin

Christine Aventin est une fille un peu gauche - un écrivain contrarié. De genre littéraire fluide, elle écrit des romans poétiques, de la poésie narrative et des essais fictions. Elle a reçu en 2017 le Prix Quinquennal de l'Essai pour Breillat des Yeux le Ventre - une exaltation autour du cinéma de Catherine Breillat. Au même moment que FéminiSpunk, comme un diptyque, elle a publiéScalp, poèmes autopsiques (L'Arbre à paroles, coll. « iF », 2021).

empty