À propos

Véritable art de vivre, le vodou étend en Haïti son emprise dans tous les domaines de la vie: l'amour, la maladie, le pouvoir, la faim, le destin. Mémoire de l'esclavage et moteur de résistance toujours actuel, il est bien plus qu'une vision du monde.
Ils s'appellent Erzulie Freda, Baron Samedi, Général Trois Étangs ou Reine Criminel. Représentés par des figures à taille humaine, par des symboles ésotériques peints sur des cruches ou par des dessins sur des drapeaux, ils sont quelques-uns des esprits vodou. Ils côtoient des tasses à café, des pilons, des crânes humains, des dames-jeannes ou des figures oniriques. Tous sont utilisés dans les services aux esprits rendus par les vodouisants.
Dans sa maison de Port-au-Prince, la Suissesse d'origine Marianne Lehmann collectionne depuis près de trente ans les objets du vodou haïtien. Son fonds, sans doute le plus important au monde, réunit plus de 3000 pièces de toutes formes et de toutes tailles. Autant d'objets qui donnent corps à l'objectif premier de Marianne Lehmann: sauvegarder le patrimoine haïtien, mis en péril par la misère économique comme par les conflits incessants dans l'île.
D'entente avec la Fondation pour la préservation, la valorisation et la production d'oeuvres culturelles haïtiennes (FPVPOCH), en charge de la gestion du fonds, le Musée d'ethnographie de Genève a sélectionné environ 300 objets. Dévoilés à l'occasion de l'exposition "Le vodou, un art de vivre" (2008), ils séduisent et interrogent. Certains d'entre eux, appartenant aux sociétés secrètes bizango, n'ont jamais été montrés au public jusqu'à ce jour.
Reprenant la narration de l'exposition, qui cherche à saisir le monde invisible au travers de cette collection exceptionnelle, les images de Johnathan Watts rendent avec talent et profondeur le pouvoir évocateur de l'art vodou. Utilisant son objectif pour capter les détails parfois étranges et surprenants de certaines pièces, valorisant tantôt la force de visions d'ensemble tantôt celle d'objets singuliers, le photographe du Musée d'ethnographie de Genève joue avec les codes photographiques des catalogues d'exposition et nous plonge dans un univers attirant ou repoussant, qui ne livre rien de son mystère.


Rayons : Arts et spectacles > Beaux livres divers > Cultures / Folklore / Coutumes


  • Auteur(s)

    Hainard/Mathez/Watts

  • Éditeur

    INFOLIO

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    07/02/2008

  • EAN

    9782884740746

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    174 Pages

  • Longueur

    28 cm

  • Largeur

    22.9 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    1 092 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty