L'extermination des Juifs de Varsovie et autres textes sur l'antisémitisme

À propos

Lorsque le Maréchal Pétain se rendit en visite officielle à Marseille en décembre 1940, la Préfecture de Police procéda à nombre d'arrestations « préventives » afin d'assurer la sécurité du susnommé.

L'écrivain Victor Serge figure parmi ceux qui furent contraints à « prendre le large ». Son patronyme russe, Kibaltchitche, ainsi que la mention « apatride » apposée sur sa carte de séjour, pertur­ba l'un des policiers chargés de l'em­bar­quement qui demanda à Victor Serge s'il était Juif. Sans s'émouvoir, celui-ci répliqua avec calme et fermeté : « Je n'ai pas l'honneur ! » Cette solidarité, il n'avait pas attendu la fin de l'année 1940 pour la traduire en actes. Depuis plusieurs années - comme le lecteur pourra le découvrir avec les textes réunis dans ce volume -, il informait régulièrement militants et citoyens sur le sort inhumain infligé aux Juifs de par le monde et il dénonçait aussi bien les idéologies que les politiques xénophobes et antisémites.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Victor Serge

  • Éditeur

    JOSEPH K

  • Distributeur

    POLLEN

  • Date de parution

    10/02/2022

  • EAN

    9782910686840

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    163 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Victor Serge

Victor Serge, de son vrai nom Victor Lvovitch Kibaltchitch (1890-1947), né en Belgique de parents russes réfugiés, milite d'abord à Bruxelles et à Paris au début du XXe siècle dans les mouvements anarchistes avant de rejoindre Moscou et de participer activement au déploiement de l'Internationale Communiste. Révolté par la bureaucratisation du régime, il rallie ensuite l'opposition de gauche antistalinienne. Incarcéré et exclu du Parti communiste, il finira sa vie en exil au Mexique.

empty