À propos

D'une beauté excessive, chevelure de naïade, oeil de feu, nez grec, Stella Corfou est une femme libre, qui le clame haut et fort. Quand Antoine Leroy la rencontre aux Puces Matabois où elle travaille, il sait qu'elle deviendra sa femme ou qu'il en mourra. Il lui demande sa main, elle accepte. C'est l'amour fou, la vie folle, aussi belle que tragique, jusqu'à la déraison.
Avec ce roman caracolant et picaresque, paru pour la première fois en 1988, Béatrix Beck, au sommet de son art, atteint une perfection du style dont l'exubérance est sans cesse contrebalancée par les ruptures temporelles et syntaxiques.
Florence Reymond se nourrit de cette chronique endiablée et la transcrit à sa manière, mêlant à loisir les figures, les rôles, les objets ou leurs desseins. Elle extrait de ce bouillonnement une série d'images impétueuse et fantasque.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Béatrix Beck, Florence Reymond

  • Éditeur

    Chemin De Fer

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    03/11/2016

  • EAN

    9782916130873

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    300 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Béatrix Beck

Béatrix Beck (1955-2008) est un écrivain français d'origine belge. Elle est l'autrice d'une œuvre considérable, notamment de romans, dont nombre ont paru chez Grasset : La Décharge (Grasset, 1979, Les Cahiers Rouges, 1988), L'Enfant chat (Grasset, 1984, Les Cahiers rouges, 2010) Stella Corfou (1988), Plus loin mais où ? (1997). En 1952, elle a reçu le prix Goncourt pour Léon Morin, prêtre.

empty