Petites mythologies liégeoises

,

À propos

« Athènes du Nord ? Chicago-sur-Meuse ? Cité ardente ? Ville en déglingue, ou qui redresse sa crête ? Soeur ennemie de Bruxelles ? Petite France de Meuse ? Depuis plus d'un millénaire, Liège est une ville qui se parle. » Tels étaient les mots qui ouvraient le texte de quatrième de couverture de la première édition des Petites Mythologies liégeoises, qui date de 2016 et dans laquelle, exploitant la formule littéraire des mythologies lancée par Roland Barthes, les auteurs portaient un regard critique, ironique ou amusé sur le discours que Liégeoises et Liégeois tiennent sur leur ville - tout en se laissant aller, parfois, à prolonger eux-mêmes ces discours mythologiques. Mais si certains mythes sont éternels, les petites mythologies, quant à elles, demandent vite des corrections, des adaptations et des compléments : c'est que depuis 2016, certains aspects de Liège ont évolué. D'où la nécessité de cette nouvelle édition, revue, corrigée et considérablement augmentée, qui profite en outre du talent d'illustrateur de Phil.


Rayons : Littérature > Contes / Légendes


  • Auteur(s)

    Laurent Demoulin, Jean-marie Klinkenberg

  • Éditeur

    Tetras Lyre

  • Distributeur

    Wallonie Bruxelles

  • Date de parution

    09/10/2022

  • EAN

    9782930685656

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    242 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    401 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Laurent Demoulin

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Laurent Demoulin enseigne à l'université de Liège, au département de langues et littératures romanes. Il a dirigé ou codirigé des numéros de la revue "Textyles" sur François Jacqmin, Jean-Philippe Toussaint et Eugène Savitzkaya, ainsi qu'un "Cahier de l'Herne" consacré à Georges Simenon. Il est l'auteur d'un pamphlet, "l'Hypocrisie pédagogique" (Talus d'approche, 1999), qui fit quelque bruit, d'une étude sur Francis Ponge, "Une rhétorique par objet" (Hermann, 2011), et de trois recueils de poèmes : "Filiation" (Fram, 2001), "Trop tard" (Tétras Lyre, 2007) et "Même mort" (Fram, 2011).

Jean-Marie Klinkenberg

Membre du « Groupe MU » (Rhétorique générale, éd. Larousse, 1970 ; Traité du signe visuel, éd. du Seuil, 1993) et président de l'Association internationale de sémiotique, Jean-Marie KLINKENBERG enseigne les sciences du langage à l'Université de Liège. Ses livres ont été traduits dans une quinzaine de langues. Il est notamment l'auteur de Précis de sémiotique générale (éd. du Seuil, 2000) et de La langue et le citoyen. Pour une autre politique de la langue française (Presses universitaires de France, 2001).

empty