Memoire et antimemoires litteraires du xxe siecle (vol. 1) et (vol. 2)

À propos

À Garine, Malraux fait dire dans Les Conquérants : « Quels livres valent d'être écrits, hormis les Mémoires ? ». Mais toute grande fiction répond à des questions que les Mémoires ne posent pas. Malraux lui-même invente la notion d'Antimémoires pour dépasser l'impasse propre aux Mémoires. Certains enjeux, certains possibles sont seulement ceux de la littérature, même si quelques-uns d'entre eux, absents des Mémoires des grands acteurs du Conflit, affleurent aujourd'hui dans les carnets ou les correspondances des soldats de 1914. Avec la fin du « court XXe siècle » qu'elle a produit, la Première Guerre mondiale a refait surface dans les fictions, domaine qu'elle avait largement irrigué dans les décennies qui avaient suivi l'Armistice. Elle a également donné lieu à de nouvelles approches historiques. Dans ce vaste territoire que les Archives & Musée de la Littérature et l'Université de Salerne ont choisi comme première étape de leur parcours dans le XXe siècle littéraire, une attention essentielle est accordée aux corpus francophones (Antilles, Belgique, France, Suisse) et à la prise en compte, pour l'heure, des seules frontières occidentales du Conflit. Dans le premier volume, le regard se porte sur des figures tutélaires du Tournant du Siècle confrontées à l'impensable quelques années plus tôt : Maeterlinck et Proust mais aussi Ramuz et Eekhoud, Romain Rolland et Thomas Mann. Le volume interroge ensuite des acteurs du Conflit. Barbusse bien sûr, mais aussi Céline et Giono, l'Italien Gadda ou le Portugais Cortesão. Sans oublier Victor Serge ou Jean Paulhan. Il plonge en outre dans la vie culturelle des camps de prisonniers ou dans les chansons composées pour la troupe. Le second volume interroge différents moments de l'historiographie du conflit et aborde, à divers égards, le genre des Mémoires. Il s'attarde ensuite aux traces contemporaines de 1914 : chez Pierre Mertens, Xavier Hanotte ou Claude Simon mais aussi dans le cinéma français ou le roman britannique. Il interroge enfin, de façon transversale, deux images devenues mythiques, l'emploi des gaz et la figure de l'infirmière. Deux témoignages complètent cette entreprise.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences du langage


  • Auteur(s)

    Laserra /Leclercq/Qu

  • Éditeur

    Peter Lang

  • Distributeur

    Peter Lang

  • Date de parution

    11/11/2008

  • EAN

    9789052014708

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Poids

    1 600 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty